Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Actions dans la lutte contre Ebola

Actions dans la lutte contre Ebola

La Fondation Mérieux poursuit des actions pour renforcer les capacités de diagnostic des fièvres hémorragiques dans l’Afrique de l’Ouest selon plusieurs axes.

L’analyse d’échantillons suspects au laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm

La Fondation Mérieux aide les pays concernés par l’épidémie d’Ebola qui ne sont pas en mesure de réaliser le diagnostic sur place. Elle a initié une procédure pour acheminer les échantillons biologiques rapidement et en toute sécurité à son laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm de Lyon. C’est dans ce laboratoire que le virus Ebola responsable de l’épidémie a été confirmé et caractérisé pour la première fois, fin mars 2014.

La procédure a été établie en lien avec RESAOLAB, l’Institut Pasteur et l’Inserm, qui gère le P4 Jean Mérieux.

Par l’intermédiaire de RESAOLAB, la Fondation Mérieux a proposé des boîtes de prélèvement sécurisé, accompagnés de consignes d’utilisation, à la direction des laboratoires des 9 pays ouest africains : les membres de RESAOLAB (Bénin, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo) ainsi que le Cameroun et la Guinée Bissau.

  • L’acheminement des échantillons est prépayé par la Fondation Mérieux

  • Une logistique de transport sécurisé d’échantillons, coordonnée par Bioport, permet à ces pays de bénéficier d’un diagnostic dans les plus brefs délais et ainsi rassurer le public en cas de suspicion d’infection

  • Plusieurs pays du réseau ont déjà pu bénéficier de cette logistique. A ce jour, les échantillons se sont révélés négatifs.

Des missions d’experts en Afrique de l’Ouest

Le Professeur Dominique Peyramond, administrateur de la Fondation Mérieux et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital de la Croix Rousse (Lyon), Dr Aboubacar Sidiki Diakité, Président national du Comité de Crise sanitaire et Président du Comité National de RESAOLAB en Guinée a ont fait une intervention sur Ebola aux Journées de Biologie Clinique, du 21 au 23 juillet à Ouagadougou au Burkina Faso.

Suite à une mission d’évaluation en mai, le Dr Joseph Fair, virologue américain, réalise depuis août une mission pour la Fondation Mérieux sur le renforcement des capacités de diagnostic d’Ebola en Sierra Leone. Le Dr Fair est à l’hôpital de Kenema depuis le début de l’épidémie et conseille le Ministre de la Santé de Sierra Leone.

A la demande du Ministère de la Santé de la Guinée, des experts spécialisés dans le travail en laboratoire de biosécurité de niveau P4 sont envoyés en Guinée pour former des biologistes locaux.

Le Dr Jean-Louis Machuron, coordinateur du programme RESAOLAB, s’est rendu en Guinée pour une mission de formation et de conseil auprès du ministre de la Santé guinéen et de sa cellule de crise. Il a été accompagné du Dr Christophe Peyrefitte, virologue, spécialiste des fièvres hémorragiques.

Les formations et l’audit d’infrastructures et de pratiques des laboratoires concernés par l’épidémie ont commencés en septembre.

Des formations en biosécurité et fièvres hémorragiques

Au début de l’épidémie, la Fondation Mérieux et ses partenaires dans RESAOLAB ont développé des formations adaptées à la crise.

Depuis début juillet, des cours sont déployés au sein de RESAOLAB. Ils portent sur :

  • les fièvres hémorragiques, dont Ebola ;

  • la gestion logistique d’échantillons ;

  • les techniques spécifiques de manipulation d’échantillons ;

  • la destruction ou conservation d’échantillons ;

  • les moyens de prévention et de protection du personnel de laboratoire.

Plus de 500 professionnels de laboratoire en Afrique de l’Ouest ont déjà été formés au Burkina Faso, Mali et Sénégal. Des formations de formateurs ont été dispensées au Togo, au Niger et en Guinée.

Partenariats scientifiques et internationaux pour renforcer les capacités de diagnostic

Signature le 12 septembre d’un accord de partenariat (Memorandum of Understanding) avec l’Institut Pasteur pour développer des projets communs en réponse à l’épidémie d’Ebola et d’autres fièvres hémorragiques.

Signature le 18 septembre d’un accord (Memorandum of Understanding) (link to our news article) avec le CDC chinois, l’Inserm et l’Institut Pasteur pour une coopération dans le domaine de la prévention et le contrôle de maladies infectieuses hautement pathogéniques, telles qu’Ebola.

Membre d’un groupe de partenaires comprenant l’ISARIC (International Severe Acute Respiratory and Emerging Infections Consortium), l’Université d’Oxford, Médecins Sans Frontières (MSF), l’Organisation Mondiale de la Santé, l’Institut Pasteur, l’Institut Pasteur de Dakar, la Fondation Mérieux et le Global Health Network pour la mise en place d’essais cliniques dans des centres de traitement d’Ebola en Afrique, soutenu par le Wellcome Trust.