Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Rapport Annuel 2011

Message du Président

Agissant en parfaite symbiose, la Fondation Mérieux et la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux unissent leurs forces pour lutter contre les maladies infectieusesdans les pays en développement.

Avec nos fondations, nous voulons être présents sur le terrain, au coeur des foyers infectieux et apporter des réponses pragmatiques et durables, construites en partenariat avec les acteurs de santé de ces pays. Au cours des dernières années, nous avons ainsi progressé en Afrique de l’Ouest, dans les Caraïbes, en Asie et au Moyen-Orient. Nous avons mis en place des laboratoires de biologie clinique d’excellence, les Laboratoires Rodolphe Mérieux, autour desquels nous avons créé ou renforcé des structures d’analyses médicales dans des régions isolées. Nous avons mis en réseau ces laboratoires de biologie. Nous avons formé, avec l’aide de nos collègues universitaires, des femmes et des hommes pour qu’ils deviennent acteurs de santé dans leur propre pays.

Un exemple de cette démarche est le projet RESAOLAB en Afrique de l’Ouest initié en 2009 et qui monte régulièrement en puissance. Rendu possible par un co-financement de l’Agence Française de Développement, son objectif est de lutter contre les principales pandémies telles que le VIH, la tuberculose et le paludisme, au Burkina Faso, au Mali et au Sénégal en renforçant les capacités de biologie clinique de ces pays. Trois ans après son lancement, nous sommes fiers du chemin parcouru qui a vu notamment le déploiement d’importants programmes de formation, l’équipement de laboratoires, des programmes de surveillance épidémiologique et la constitution d’un réseau particulièrement actif qui devrait s’ouvrir à d’autres pays d’Afrique.

Notre ambition est de rendre les pays où nous agissons autonomes pour répondre à leurs besoins de santé publique. C’est pourquoi, nous avons choisi, dans le cadre d’un accompagnement sur le long terme, de leur transférer la propriété des infrastructures que nous créons. Nous inscrivons notre action résolument dans la durée et les bouleversements récents que connaissent un certain nombre de pays, nous confortent dans notre approche. Quoiqu’il advienne, dans les bons comme les mauvais jours, l’engagement de la Fondation Mérieux demeure, comme aujourd’hui au Mali, et nous restons aux côtés de nos partenaires pour leur apporter tout notre soutien.

Nous avançons pas à pas. Les défis sont immenses, à la hauteur des besoins considérables auxquels sont confrontés les pays en développement, dans tous les domaines : infectiologie, sécurité de l’environnement et de l’eau, nutrition, éducation…. Modestement mais avec détermination, nous agissons sur le terrain. Face à l’ampleur de la tâche, nos ressources sont évidemment limitées, aussi nous cherchons activement, comme nous l’avons fait depuis le début avec Sanofi Pasteur, à établir de nouveaux partenariats scientifiques et financiers avec des organisations internationales, des centres de recherche, d’autres fondations et des industriels pour donner toujours plus de moyens et d’efficacité à notre action. Nous venons d’ailleurs d’implanter la Fondation Mérieux aux États-Unis, avec pour objectif précisément la recherche de nouveaux partenariats.

Pour pouvoir apporter des réponses aux besoins essentiels d’enfants, de femmes et d’hommes confrontés à des conditions de vie précaires et une menace infectieuse toujours présente, nous devons impérativement nous mobiliser et initier de nouvelles formes de collaborations sans frontières géographiques, scientifiques et culturelles.

Alain Mérieux (Président)

Rapport annuel 20114.6 Mo pdf