Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Comité de Pilotage International de RESAOLAB

21 novembre 2014, Lomé (Togo)

7 pays d’Afrique de l’Ouest partagent leur réponse à Ebola
Pose de la 1ère pierre du futur Centre de la Division des Laboratoires et de la Direction de la Pharmacie et du Médicament du Togo

Près de 70 participants, comprenant les principaux acteurs de la biologie médicale du Bénin, du Burkina Faso, de Guinée, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo, se réunissent à Lomé au Togo du 18 au 20 novembre dans le cadre du 2ème Comité de Pilotage International de RESAOLAB (Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires d’Analyses Biologiques). La rencontre a lieu sous la haute autorité de M. Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, Premier Ministre, Ministre de la Santé du Togo. Le programme RESAOLAB est mis en œuvre grâce au soutien de l’Agence Française de Développement, la Banque Islamique de Développement, la Coopération Internationale de la Principauté de Monaco, la Fondation Mérieux et la Fondation Stavros Niarchos.

Lors de cette deuxième réunion annuelle des représentants de tous les pays membres de RESAOLAB, le coordinateur du réseau, le Dr Jean-Louis Machuron, présentera les activités réalisées pour faire face à l’épidémie d’Ebola et soutenir ses membres. Trois parmi eux sont touchés par l’épidémie : la Guinée, frappée depuis 8 mois, le Sénégal, qui a réussi à l’enrayer et le Mali, qui vient d’enregistrer ses premiers cas mortels. Le Dr Aboubacar Sidiki Diakité, Président national du comité de crise sanitaire de Guinée et Président du Comité National de RESAOLAB en Guinée, fera notamment le bilan des actions mises en œuvre dans son pays et les perspectives pour les mois à venir.

Les membres de RESAOLAB sont fortement engagés dans la lutte contre l’épidémie d’Ebola depuis ses débuts. Leur action porte sur le renforcement des capacités de prévention et de diagnostic dans différents pays d’Afrique de l’Ouest.

Sécurisation du transport d’échantillons

La Fondation Mérieux a envoyé, dès le mois de juin, des boites de prélèvement sécurisé pour assurer un transport sécurisé des échantillons des laboratoires périphériques vers les laboratoires de référence et/ou vers la direction des laboratoires. Cette mesure a été généralisée dans tous les pays du réseau.

Analyse d’échantillons suspects au laboratoire P4 Jean Mérieux à Lyon pour les pays qui ne sont pas en mesure de réaliser le diagnostic in situ

Par l’intermédiaire de RESAOLAB, la Fondation Mérieux a proposé des boîtes de prélèvement sécurisé, accompagnées de consignes d’utilisation, à la direction des laboratoires de 9 pays ouest africains : les membres de RESAOLAB (le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo) ainsi que le Cameroun et la Guinée Bissau. Cet acheminement vers le laboratoire P4 Jean Mérieux, prépayé par la Fondation Mérieux, et la logistique de transport sécurisé d’échantillons, coordonnée par Bioport, permet à ces pays de bénéficier d’un diagnostic dans les plus brefs délais. La procédure a été établie en lien avec l’Institut Pasteur et l’Inserm, qui gère le P4 Jean-Mérieux.

Depuis le mois de novembre, deux palettes de 72 boîtes à transport sécurisé d’échantillons ont été envoyées en Guinée. Une palette de 72 boîtes a été envoyée aux pays suivants : le Togo, le Bénin, le Burkina Faso, le Niger et le Mali.

Le Comité de Pilotage International de Lomé mène une réflexion afin de substituer au dispositif d’urgence, un nouveau dispositif plus durable, permettant à chaque pays d’être en mesure de pratiquer ses propres diagnostics.

Protection du personnel de laboratoire

Cinquante kits d’équipement de protection individuelle ont été achetés pour RESAOLAB et seront livrés en novembre en Guinée, ce qui permettra d’équiper la majorité des laboratoires de Guinée. Chaque kit comprend 50 combinaisons de protection ainsi que des gants, visières et masques.

Formations sur les fièvres hémorragiques et les questions de biosécurité pour le personnel des laboratoires

La Fondation Mérieux et ses partenaires dans RESAOLAB ont développé des formations adaptées à la crise, qui sont déployées depuis début juillet au sein du réseau. Plus de 500 professionnels de laboratoire en Afrique de l’Ouest ont déjà été formés dans les 7 pays du réseau, au travers de multiples sessions décentralisées de formation.

Un module de formation e-learning est en cours de finalisation pour donner accès à un plus grand nombre de techniciens de laboratoire à travers le monde. La formation sera disponible dans une section Ebola qui a été créée dans le site GLOBE de la Fondation Mérieux. Le site permet la diffusion des modules de formation, des procédures mises en place par RESAOLAB et ses partenaires, des plans de riposte des différents pays et des actions en cours.

Missions d’experts en Afrique de l’Ouest

Depuis début novembre, le Dr Christophe Longuet, Directeur Médical de la Fondation Mérieux, est conseiller médical pour l’ouverture du premier centre de traitement d’Ebola à Macenta en Guinée, en collaboration avec la Croix Rouge française et Médecins Sans Frontières. Sa mission durera 6 semaines.

Le Dr Christophe Peyrefitte, virologue, spécialiste des fièvres hémorragiques et le Dr Jean-Louis Machuron se sont rendus en Guinée pour une mission de formation et de conseil auprès du ministre de la Santé guinéen et de sa cellule de crise.

Suite à une mission d’évaluation en mai, le Dr Joseph Fair réalise depuis août une mission pour la Fondation Mérieux sur le renforcement des capacités de diagnostic d’Ebola en Sierra Leone. Ce virologue américain a été à l’hôpital de Kenema au début de l’épidémie et conseille le Ministre de la Santé de Sierra Leone.

Le Professeur Dominique Peyramond, administrateur de la Fondation Mérieux et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’Hôpital de la Croix Rousse (Lyon) et le Dr Aboubacar Sidiki Diakité ont fait une intervention sur Ebola aux Journées de Biologie Clinique au Burkina Faso.

Autres activités du Comité de Pilotage International à Lomé

Outre une partie importante de la réunion dédiée à Ebola, d’autres ateliers portent sur les modules de formation des techniciens de laboratoire, l’accréditation des laboratoires, et la gestion du réseau.

La pose de la première pierre d’un nouveau centre pour la Division des Laboratoires et la Direction de la Pharmacie et du Médicament du Togo a été présidée par M. Kwesi Séléagodji Ahoomey-Zunu, Premier Ministre, Ministre de la Santé du Togo et par M. Marc Fonbaustier, Ambassadeur de France au Togo. Le Dr Monique Dorkenoo, coordinateur du programme RESAOLAB au Togo, M. Benoit Lebeurre, Directeur de l’AFD Togo et M. Adrien Absolu, de la Division Santé et protection sociale de l’Agence Française de Développement, M. Benoît Miribel, Directeur Général de la Fondation Mérieux et le Dr Jean-Louis Machuron, coordinateur du programme RESAOLAB, étaient parmi les participants.

Ce nouveau centre de 900 m2 comprendra deux étages, l’un dédié à la Direction de la Pharmacie et du Médicament et l’autre à la gestion des laboratoires du pays, regroupant la Division des Laboratoires du Ministère de la Santé du Togo, un centre de formation continue et une unité d’évaluation externe de la qualité. Sa construction est prise en charge par le programme RESAOLAB avec la Fondation Mérieux comme maitre d’œuvre.

Autres actions de la Fondation Mérieux dans le cadre de la crise Ebola

Partage des connaissances

  • Crans Montana Forum : La Fondation Mérieux a été co-organisateur d’un séminaire Ebola organisé lors du Crans Montana Forum de Genève. Benoit Miribel et Philippe Douste Blazy, secrétaire général adjoint de l’ONU, ont co-présidé la session en présence de Sylvie Briand de l’OMS, de Thomas Nierle de Médecins sans Frontières et de 6 ministres de la santé africains.

  • Organisation d’une conférence pour faire un état des lieux des actions en cours pour la lutte contre Ebola dans le domaine du vaccin, en partenariat avec Médecins Sans Frontières, au centre de conférences Les Pensières, les 12 et 13 janvier 2015.

Renforcement des capacités de diagnostic

  • Participation à la mise en place d’un laboratoire mobile P3 au Mali en partenariat avec le Ministère de la Santé malien, le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux de Bamako, la GIZ (Agence allemande de coopération internationale), et le Bundeswehr Institute of Microbiology.

  • Participation à la création d’un laboratoire mobile P3 en Afrique de l’Ouest dans le cadre du projet EUWAM Lab (Establishment of a Mobile Laboratory for in situ interventions on VHF outbreak sites in combination with CBRN Capacity Building in Western Africa) avec France Expertise Internationale, l’Inserm et l’Institut Pasteur.

  • Livraison d’ambulances, de véhicules dédiés au transport mortuaire et de motos tout-terrain pour le transport d’échantillons prévue en novembre et décembre au Libéria et en Sierra Leone grâce à un financement de l’U.S. State Department.

Partenariats internationaux

  • Signature le 12 septembre d’un accord de partenariat (Memorandum of Understanding) avec l’Institut Pasteur pour développer des projets communs en réponse à l’épidémie d’Ebola et d’autres fièvres hémorragiques.

  • Signature le 18 septembre d’un accord (Memorandum of Understanding) avec le CDC chinois, l’Inserm et l’Institut Pasteur pour une coopération dans le domaine de la prévention et le contrôle de maladies infectieuses hautement pathogéniques, telles qu’Ebola.

  • Projet d’évaluation d’urgence de traitements pour Ebola, soutenu par le Wellcome Trust.

    Membre d’un consortium comprenant notamment l’Université d’Oxford, Médecins Sans Frontières (MSF) et l’Institut Pasteur pour la mise en place d’essais cliniques pour l’évaluation de différents traitements pour l’Ebola Clinical Trial Research Unit en Afrique.

Télécharger le dossier de presse85.2 ko pdf

Haut de Page