Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

La Fondation Mérieux, la Société africaine de médecine de laboratoire et l’Institut Ethiopien de recherche nutritionnelle ont organisé une rencontre sur le diagnostic par les « points-of-care tests » en Afrique

8 octobre 2012, Addis Abeba (Ethiopie)

La Fondation Mérieux en partenariat avec la Société africaine de laboratoires médicaux (SALM) et l’Institut Ethiopien de recherche nutritionnelle (EHNRI) a organisé une réunion intitulée « A focus on Point of Care (POC) diagnostics in Africa » à Addis-Abeba en Ethiopie, du 8 au 10 mai 2012.

Le manque de capacité et de qualité du diagnostic « Point-of-Care » est un obstacle majeur à des soins de santé adéquats pour des millions de personnes vivant en Afrique.

Une réunion sur ce thème organisée en mai dernier, portait sur l’évaluation de l’état actuel et futur des actions nécessaires pour surmonter les obstacles existants ; l’objectif étant de mettre en place une utilisation appropriée et intégrée des Point-of-Care Tests dans les programmes nationaux des pays africains, et d’apporter une amélioration globale du diagnostic par les Point-of-Care.

Malgré le lancement de plusieurs initiatives sur le sujet en Afrique, principalement sur la sensibilisation à la qualité, l’harmonisation de la réglementation et de la surveillance, elles sont restées un sujet de préoccupation. Un engagement commun entre les parties prenantes pour résoudre ces problèmes doit être approuvé.

La Société africaine de laboratoires médicaux propose ainsi une plateforme aux acteurs internationaux clés, afin de :

  • construire des partenariats,

  • de délibérer et de sensibiliser sur l’importance du contrôle de la qualité, de l’évaluation, de la mise en œuvre et d’un suivi adéquat, et de l’harmonisation de la réglementation des Point-of-Care.

La réunion a rassemblé plus de 60 participants - représentants de Ministères de la Santé de pays africains, organismes de réglementation, institutions et initiatives internationales, associations universitaires, ONG, instituts de recherche des pays développés et en développement, représentants de l’industrie, les bailleurs de fonds. Cette rencontre a atteint ses objectifs et a permis d’accélérer le rythme dans la quête d’un meilleur diagnostic par les POC, en Afrique.

Haut de Page