Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Laos : 1ères Journées « Infectiologie et Laboratoires » à l’Hôpital Provincial de Thakhek

24 novembre 2011, Vientiane (Laos)

Les 25 et 26 octobre derniers se sont déroulées les 1ères journées « Infectiologie et Laboratoires » à l’Hôpital Provincial de Thakhek avec le soutien de la Fondation Mérieux, réunissant près de soixante personnes parmi lesquelles des représentants de l’OMS, du NCLE (National Centre of Laboratories and Epidemiology) ainsi que les responsables médicaux et des laboratoires des hôpitaux provinciaux limitrophes et des hôpitaux de district de la province de Khammouane.

Laos : 1ères Journées « Infectiologie et Laboratoires » à l'Hôpital Provincial de Thakhek

Intervenant près de trois ans après la construction du laboratoire de microbiologie de l’hôpital de Thakhek, ce séminaire a permis de dresser un état des lieux : écologie de l’hôpital, germes épidémiques, résistances rencontrées. Ont notamment pu être diagnostiqués au laboratoire 14 cas de mélioïdose, maladie prévalente en Asie du Sud-Est causée par Burkholderia pseudomallei – (l’isolement du germe ayant permis l’introduction de la Ceftazidime dans l’arsenal thérapeutique de l’hôpital) – 6 cas avérés de fièvre typhoïde (souches sensibles aux antibiotiques usuels), et de nombreuses autres infections à entérobactéries dont près d’un quart sécrètent une Beta-Lactamase à Spectre Etendue (BLSE), enzyme de résistance acquise à fort potentiel épidémique et mettant parfois les médecins dans une impasse thérapeutique, les carbapénèmes n’étant pas disponibles au Laos.

Très peu de laboratoires réalisent la culture bactérienne au Laos, et ce séminaire était l’occasion de montrer sur le terrain le fonctionnement d’un tel laboratoire ; les grandes lignes de l’identification bactérienne, de l’antibiogramme et les règles de d’hygiène et de biosécurité ont aussi été détaillées. La présence sur place de deux Volontaires Internationales (Elodie Luangkhot en 2010 et Caroline Leyer en 2011) grâce au soutien de la Région Rhône-Alpes a également mis en exergue le mésusage important des antibiotiques au Laos, prescrits sans documentation et avec des connaissances théoriques très souvent minimes. Animées par les Dr Monique Chomarat, Dr Meja Rabodonirina et Dr Elisabeth Borel, biologistes des Hospices Civils de Lyon et de l’Université Claude Bernard Lyon 1, des conférences ont donc été organisées autour des thèmes suivants : cibles des antibiotiques et mécanismes de résistances, règles de base de l’antibiothérapie, prélèvements en microbiologie, diarrhées parasitaires.

Enfin, ce séminaire avait aussi pour vocation d’entamer une réflexion autour de la mise en réseau des laboratoires de la province, afin que l’expertise et les compétences développées à Thakhek s’étendent aux hôpitaux environnants. Formation continue, contrôles qualité, veille sanitaire sont les notions qui ont été abordées, demandant désormais des plans d’action à l’échelle provinciale et nationale.

Haut de Page