Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Les dernières avancées dans les thérapies antivirales discutées lors de la 4ème Conférence Christophe Mérieux Trends in Virology

La quatrième édition de la Conférence Christophe Mérieux Trends in Virology a réuni 67 experts des différents domaines impliqués dans le développement de stratégies pour la prise en charge d’infections virales (virologues, chimistes, infectiologues, épidémiologistes et vétérinaires) afin de discuter des derniers développements dans le domaine de la thérapie antivirale. La rencontre a eu lieu au centre de conférences de la Fondation Mérieux, Les Pensières, du 27 au 29 janvier.

Les infections virales restent une menace importante pour la santé publique dans le monde. Des progrès significatifs ont été réalisés dans le domaine des traitements antiviraux qui ont permis d’améliorer ou de sauver la vie à de millions de patients, notamment ceux infectés par le VIH, par les virus des hépatites B et C ou par les virus de la famille des herpès. Les molécules antigrippales sont le seul recours pour soigner les personnes infectées au début d’une pandémie de grippe sévère. Le Pr Michael Sofia de la société Oncor Biopharma a présenté l’historique de développement qui a conduit au succès des nouveaux traitements de l’hépatite C. Plusieurs présentations ont concerné la recherche de nouvelles molécules pour lutter contre ces affections, notamment par les Pr Zoulim (Inserm, Lyon), Baumert (Inserm, Strasbourg) ou Sarrazin (Université de Francfort), prenant en compte en particulier la problématique de l’émergence de résistances aux traitements déjà disponibles.

Des efforts sérieux sont en cours pour développer des traitements pour des infections par le virus respiratoire syncytial ou les rhinovirus, parmi d’autres. Le Pr Charles Penn de l’OMS a longuement décrit tous les défis représentés par le traitement des maladies virales. Le coût de développement de nouveaux médicaments est très élevé et il y a un besoin important de traitements antiviraux pour de nombreuses infections virales, souvent mortelles, dont les flavivirus, comme le virus de la dengue, les infections respiratoires par des virus, comme les coronavirus, la rage et les virus de fièvres hémorragiques.

Plusieurs présentations ont été faites sur les avancées récentes dans ces domaines, notamment celles du Pr Sebastian Johnston, de l’Imperial College de Londres, sur les rhinovirus ; du Pr Stephan Günther, du Bernhard Nocht Institute de Hambourg, sur les virus de fièvre hémorragique Lassa, Ebola et Marburg ; du Dr James Whitehorn, de Oxford University à Ho-Chi-Minh Ville, sur la dengue ou du Dr Noël Tordo, de l’Institut Pasteur de Paris, sur la rage. Dr Jean-Christophe Audonnet de Merial a présenté les récents développements dans le traitement des maladies virales qui touchent le bétail.

Au développement de nouveaux traitements antiviraux s’ajoute l’essentiel renforcement des capacités des systèmes de santé. Les patients les plus vulnérables habitent souvent dans des lieux isolés ou ont des ressources et un accès aux structures de soins très limité. Plusieurs présentations ont porté sur des formulations simplifiées pour le traitement du VIH (Dr Calvin Cohen, Community Research Initiative of New England, Etats-Unis), le « recyclage » de molécules à destination des pays en développement (Dr Michael Holscher de l’Université de Munich), la place des génériques (Dr Yazdan Yazdanpanah, Inserm, Paris) ou les programmes d’accès aux traitements dans les pays en développement (Dr Lilian Lou, Gilead, Etats-Unis).