Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Les effets « hors cibles » de la vaccination

11 juin 2015, Les Pensières, Annecy (France)

La Fondation Mérieux a organisé une réunion sur les effets hors cibles (hétérologue / non-spécifique) de la vaccination du 8 au 10 juin au centre de conférences Les Pensières à Veyrier-du-Lac, France.

Les effets « hors cibles » de la vaccination 2015

Cet évènement a rassemblé des experts de 13 pays (Danemark, Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Bangladesh, Inde, Australie, Italie, Iran, Belgique, Allemagne, Pays-Bas et Canada). L’objectif de la réunion était de faire progresser la science de la vaccinologie et de discuter des effets hors-cibles de la vaccination. Par exemple, il est possible que les vaccins contre la tuberculose, la variole, la rougeole, la polio et la fièvre jaune réduisent les maladies et/ou les taux de mortalité provenant d’infections autres que celles pour lesquelles ces vaccins ont été conçus. Certains vaccins ont également montré des résultats prometteurs dans la lutte contre des cancers et même des maladies auto-immunes. Une question clé a été soulevée : si les effets hors-cibles sont réels et mesurables, comment les vaccins pourraient-ils être utilisés pour ces nouvelles indications et quelles actions supplémentaires seraient nécessaires ?

Cette réunion de deux jours et demi a rassemblé des institutions telles que le Statens Serum Institut, EpiVax, London School of Hygiene and Tropical Medicine, Georgetown University, Cedars-Sinai Medical Center, Institut Pasteur, University of British Colombia, Boston Children’s Hospital / Harvard Medical School, Leiden University Medical Center, Radboud University, Melbourne University, University of Pennsylvania, Vaxconsult, University of Chicago et des entreprises telles que Sanofi Pasteur et GSK. Ils ont partagé des études cliniques, immunologiques et épidémiologiques récentes montrant que les vaccins peuvent fournir une plus grande protection que celle initialement indiquée.

Un message s’est dégagé lors de cette conférence : l’importance d’étudier les effets bénéfiques par rapport aux effets non-bénéfiques de la vaccination.

Cette réunion a été une opportunité unique d’établir un réseau et de favoriser des collaborations futures et le développement de nouveaux protocoles de recherche.

Haut de Page