Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Lutte Contre les Maladies Tropicales Négligées

Lutte Contre les Maladies Tropicales Négligées

Conférence sur les maladies tropicales négligées, février 2010, Lisbonne (Portugal)

S'il existe une prise de conscience internationale forte autour du SIDA, de la tuberculose et du paludisme, de nombreuses maladies « négligées » font des ravages dans les pays en développement. Leishmaniose, onchocercose, filariose lymphatique, schistosomiase, trypanosomiase sont autant de maladies dont la mortalité est faible, mais la morbidité particulièrement élevée, puisqu’elles touchent plus d'un milliard de personnes, principalement en Afrique et dans la plupart des cas, les populations pauvres, vivant sous des climats tropicaux et subtropicaux.

Particulièrement invalidantes, elles contribuent à la persistance d'un cycle de pauvreté. Les maîtriser représente une réelle opportunité de développement sanitaire et économique.

La Fondation Mérieux a ainsi souhaité participer à une nouvelle initiative aux côtés de quatre fondations européennes : la Fondazione Caripio, la Fundação Calouste Gulbenkian, la Nuffield Foundation et la Volkswagen Stiftung. Ce consortium de fondations, regroupé sous le nom de « European Foundation Intitiative for African Research into Neglected Tropical Diseases », entend développer les capacités de recherche en Afrique sur ces maladies. Un programme de bourses a ainsi été mis en place pour de jeunes chercheurs au sein d'institutions africaines afin de leur permettre de conduire des projets de recherche sur les maladies tropicales négligées dans le contexte africain.

Le programme de bourses cible des post-doctorants qui travaillent actuellement dans les pays subsahariens ou des jeunes chercheurs ayant le projet d'œuvrer dans leur pays d'origine pour renforcer les capacités locales. L'objectif de ce programme est de donner de nouveaux moyens à ces chercheurs afin de leur permettre la mise en place d'activité de recherche dans le domaine des maladies tropicales négligées et de favoriser leur mise en réseau.

Cette initiative a été lancée officiellement lors de la conférence sur les maladies tropicales négligées qui s’est tenue à Bamako, au Centre Charles Mérieux, en septembre 2008. Douze chercheurs y ont reçu une bourse de 70 à 150 000 euros sur trois ans. La deuxième édition a été lancé mi-2009 et lors d'une conférence à Lisbonne en février 2010, huit bourses post-doctorants ont pu être attribuées pour un montant total de 850 000 euros.

Haut de Page