Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Poursuite de la mise en place de l’activité de microbiologie à l’hôpital provincial de Thakhek (Laos)

30 juillet 2012, Thakhek (Laos)

Au terme d’une année de Volontariat International, Caroline Leyer, interne en biologie médicale, a présenté le bilan de son année à l’hôpital provincial de Thakhek à des membres du Ministère de la Santé Lao, de l’OMS, du NCLE (National Center of Epidemiology and Laboratory), du Wellcome Trust (Hôpital Mahosot), de l’IFMT (Institut de la Francophonie pour la Médecine Tropicale) et de l’ambassade de France au Laos, au Centre Christophe Mérieux du Laos.

Poursuite de la mise en place de l'activité de microbiologie à l'hôpital provincial de Thakhek (Laos)

Caroline Leyer, VIE à l’hôpital provincial de Thakhek (Laos)

Dans le cadre de la coopération décentralisée entre la province de Khammouane et la Région Rhône-Alpes, en collaboration avec la Fondation Mérieux, les Hospices Civils de Lyon et l’Université Claude Bernard Lyon 1, cette mission a permis d’optimiser, de pérenniser et d’élargir le travail effectué par Elodie Luangkhot (2009-2010).

Le bilan dressé au terme de ces 2 années est celui d’un laboratoire de microbiologie fonctionnel avec un personnel autonome et compétent (le seul actuellement à un niveau provincial au Laos). Un volet très important également était la formation des médecins à la documentation microbiologique des infections, afin de limiter les sur-prescriptions d’antibiotiques conduisant à l’émergence de résistance. De bons réflexes ont été acquis par la plupart d’entre eux, et le laboratoire est fréquemment sollicité. Une vingtaine de cas de mélioïdoses ont notamment pu être diagnostiqués. Par ailleurs, tout le secteur de parasitologie a été restauré ; les techniciens formés à la coprologie parasitaire et de nouveaux diagnostics ont pu être posés (amoeboses, giardioses…)

Enfin, un véritable travail de réflexion a été entamé afin de mettre en réseau les laboratoires de la province, et ainsi permettre que l’expertise et les compétences développées à Thakhek s’étendent à l’ensemble des hôpitaux des districts de la province de Khammouane.

Haut de Page