Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

Programme d’amélioration de l’accès au diagnostic et au traitement de la tuberculose dans la Région Sud de l’Ethiopie

16 janvier 2012, Wolayta (Ethiopie)

Le projet de lutte contre la tuberculose mis en œuvre par l’association Inter Aide avec le soutien de la Fondation Mérieux et de l’Union Européenne, s’articule autour des 3 axes suivants :

Programme d'amélioration de l'accès au diagnostic et au traitement de la tuberculose dans la Région Sud de l'Ethiopie

Laboratoire de district (Ethiopie)

  • sensibiliser la population à l’infection tuberculeuse et aux modalités d’accès au diagnostic et aux soins ;

  • faciliter l’accès au diagnostic ;

  • améliorer la qualité du diagnostic microscopique de la tuberculose au niveau des centres de santé.

La convention signée avec la Fondation Mérieux en juin 2008 a permis de mettre en œuvre dans le Wolayta situé dans la région rurale Sud de l’Ethiopie les actions suivantes :

  • faciliter l’accès au diagnostic par le renforcement du système de référence des cas suspects et par l’ouverture de sites périphériques de collectes de crachats,

  • améliorer la qualité des services de diagnostic microscopique par l’ouverture de nouveaux sites de microscopie et

  • renforcer la formation des personnels de laboratoire des centres de santé.

Ce modèle a permis d’obtenir des résultats remarquables :

  • Une amélioration importante de l’efficacité des laboratoires, avec la fourniture de 22 microscopes, de petit matériel et de réactifs, ainsi que la formation de plus de 50 techniciens de laboratoire ;

  • L’organisation de 19 sites avancés de collecte de crachats pour la première fois dans les zones considérées, au bénéfice de 1284 personnes dépistées avec 201 cas de tuberculose découverts ;

  • Une hausse spectaculaire du nombre de cas dépistés, avec dans la zone du Wolayta et partiellement du Dawro une augmentation de 125% de la détection des cas de tuberculose contagieuse ;

  • Une réduction considérable du temps écoulé entre l’apparition des symptômes et le diagnostic et traitement dans le centre de santé, qui passe de 75 jours en 2006 à 34 jours en 2009 ;

  • Un déclin du taux de mortalité, de 7% à 3% dans cette même période.

Une enquête a été conduite sur l’évolution clinique des perdus de vue au cours de la procédure diagnostique.

Un abstract de cette étude a été présenté lors de la « 42ème Union World Conference on Lung Health », à Lille (France) en octobre 2011.

Poster771.8 ko pdf

Haut de Page