Fondation Merieux

Une fondation familiale dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses

RESAOLAB ouvre un nouveau Centre à Ouagadougou pour renforcer la qualité des analyses biomédicales

RESAOLAB ouvre un nouveau Centre à Ouagadougou pour renforcer la qualité des analyses biomédicales

RESAOLAB ouvre un nouveau Centre à Ouagadougou

Un nouveau Centre de formation continue et une Unité d’Evaluation Externe de la Qualité ont été créés au Burkina Faso dans le cadre du projet RESAOLAB (le Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires d’Analyses Biologiques).

Ils ont été inaugurés le 28 mars en présence de Lene Sebgo, Ministre de la Santé, et des partenaires du projet, la Fondation Mérieux, l’Agence Française de Développement (AFD) et les Directions et Réseaux nationaux des Laboratoires des pays participant à RESAOLAB, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal. Des représentants des ministères de la santé du Bénin, de la Guinée, du Niger et du Togo étaient également présents.

Ce nouveau Centre de formation continue permettra de former les professionnels de laboratoire et renforcera ainsi les capacités de prise en charge des patients et de surveillance épidémiologique des maladies infectieuses. Il comprend notamment une salle de formation pouvant accueillir 30 personnes, une salle de microscopie et une salle informatique pour l’enseignement à distance. L’Unité d’Evaluation Externe de la Qualité assurera le contrôle qualité des examens réalisés par les laboratoires de biologie clinique et permettra d’adapter la formation continue des personnels de laboratoire pour renforcer la qualité des analyses médicales.

RESAOLAB vise à améliorer l’état de santé des populations en soutenant le secteur des laboratoires de biologie clinique dans le cadre d’un réseau inter-pays. Il cible trois fonctions essentielles :

  • la formation continue des personnels de laboratoire

  • la gestion de la qualité des analyses

  • et la surveillance épidémiologique.

Ces trois axes sont abordés de manière unifiée dans les trois pays afin de mutualiser les expériences et d’amorcer un processus d’harmonisation au niveau régional.

Le projet a été initié en 2009, à la demande des ministres de la santé du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal. Aujourd’hui 45 laboratoires dans ces trois pays font partie du réseau. Il est cofinancé par l’Agence Française de Développement et la Fondation Mérieux dans le cadre de l’aide à la lutte contre les maladies infectieuses - notamment le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme. La Fondation Mérieux est le maître d’ouvrage de RESAOLAB et travaille en étroite collaboration avec les ministères de la santé des trois pays. L’Agence Française de Développement, le Ministère Français des Affaires Etrangères, la Coopération Internationale Monégasque, la Direction régionale de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Afrique et l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS) collaborent à ce projet.

Haut de Page