Guinée

Présente depuis 2013 en Guinée, la Fondation Mérieux est particulièrement intervenue dans la lutte contre l’épidémie de maladie à virus Ebola. Elle œuvre aujourd’hui aux côtés du ministère de la Santé pour reconstruire le secteur de la biologie médicale pour mieux faire face à une éventuelle nouvelle épidémie.

En bref

  • Première mission de la Fondation Mérieux en 2010
  • Bureau de représentation de la Fondation Mérieux : 3 expatriés et 12 collaborateurs guinéens
  • Pays membre de RESAOLAB depuis 2013

Situation

Activités dans le cadre de RESAOLAB

La Guinée est l’un des 7 pays membres du réseau de laboratoires d’Afrique de l’Ouest RESAOLAB créé par la Fondation Mérieux et les ministères de la Santé des pays membres. Dans ce cadre, la Guinée participe chaque année aux actions de formation, de supervision des laboratoires, d’assurance qualité et d’évaluation externe de la qualité. Des sessions de formation des formateurs RESAOLAB sont organisées à l’Institut de Perfectionnement Professionnel en Santé (IPPS).

La Guinée fait également partie des pays d’attribution de bourses d’études pour la formation BAMS (Bachelor en Biologie Médicale Appliquée) délivrée au Mali.

Accès au diagnostic

La Fondation Mérieux a géré la construction du laboratoire de l’hôpital mère et enfant de Coronthie à Conakry, ainsi que son équipement et la formation du personnel de santé. La Fondation continue à apporter son soutien à ce laboratoire.

Dans le cadre du projet LAB-NET, qui a pour objectif d’améliorer la surveillance des fièvres hémorragiques en Guinée, la Fondation Mérieux travaille avec les autorités de santé pour dresser un état des lieux des laboratoires présents sur le territoire. Plus d’une centaine de  missions d’évaluation, effectuées par des équipes d’experts nationaux et internationaux, ont permis de réaliser une cartographie des capacités qui servira de base pour formuler un plan d’amélioration. Financé par Expertise France, LAB-NET est mis en œuvre par la Fondation Mérieux avec l’Institut Pasteur et le ministère de la Santé de la Guinée.

Parallèlement, le projet LABOGUI a démarré en 2016. Il vise à accompagner la mise en œuvre de la politique nationale de biologie médicale à travers trois composantes : amélioration du cadre institutionnel, renforcement des 30 laboratoires hospitaliers de région, professionnalisation des pratiques.

Suivant

Précédent

Relancer

Pause