REDISSE

Nous participons en Afrique de l’Ouest au projet REDISSE, qui vise à renforcer les systèmes de surveillance des maladies dans les pays de la CEDEAO.

Type

Accès au diagnostic

Région

Afrique

Pays

Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Sierra Leone et Togo

Partenaires

6

État

En cours

Contexte

L’épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest de 2013 à 2016, la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus en 1976, a tout particulièrement touché la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone. La propagation rapide de l’épidémie a montré la nécessité de renforcer leurs systèmes de santé, fragiles notamment en termes de surveillance, d’alerte et de réponse des foyers infectieux.

Lancé en 2014, le projet WARDS a doté la CEDEAO d’un mécanisme de surveillance épidémiologique, d’outils performants de détection précoce, de ressources humaines qualifiées pour la riposte et de dispositifs de communication pour l’action. Le projet WARDS a permis de mettre en place, d’équiper et de rendre fonctionnels 60 centres de santé épidémiologiques dans les 15 pays de la CEDEAO.

Dans la continuité de ce projet et pour prévenir l’avènement de nouveaux phénomènes épidémiques et d’autres urgences de santé publique ou apporter des ripostes appropriées lorsqu’ils surviennent, les pays de la CEDEAO et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS) ont mis en place le projet REDISSE, auquel nous participons.

Objectifs

Objectif général

L’objectif général du projet REDISSE est de renforcer les capacités dans 47 laboratoires de districts sanitaires dans les pays de la CEDEAO, notamment pour :

  • Renforcer les compétences en matière de diagnostic et de confirmation biologiques des responsables de laboratoires ;
  • Améliorer la surveillance épidémiologique et les capacités de riposte des laboratoires de districts.

Objectifs spécifiques

Dans le cadre de REDISSE, les objectifs spécifiques de la Fondation Mérieux sont de :

  • Renforcer la formation des techniciens et techniciennes de laboratoires évoluant dans les districts sanitaires des pays ciblés ;
  • Identifier les besoins en équipement des 47 laboratoires et former le personnel à la maintenance du matériel ;
  • Mettre en place un mécanisme de contrôle qualité pour les analyses réalisées dans les 47 laboratoires ;
  • Appuyer la mise en réseau des laboratoires pour le contrôle de la qualité par les pairs.

Activités

REDISSE project

La première phase du projet concerne cinq pays : la Guinée et le Togo (pays avec lesquels nous travaillons depuis 2013), la Sierra Leone (où nous sommes intervenus après l’épidémie de maladie à virus Ebola), et le Liberia et la Guinée-Bissau (pays avec lesquels nous avons travaillé dans le cadre du projet WARDS).

Nous avons 5 types d’activités :

  • Audit et évaluation des 47 laboratoires (10 par pays en Guinée, Guinée-Bissau, Liberia et Sierra Leone, et 7 au Togo) : réalisation d’une grille d’évaluation, visite des laboratoires, rédaction d’un rapport d’audit et organisation d’un atelier de restitution ;
  • Formation de 47 techniciens de laboratoires : utilisation des modules développés dans le cadre du projet RESAOLAB et disponibles dans les trois langues d’intervention, formation de 10 formateurs nationaux (2 par pays), puis organisation de sessions de formation délivrées par ces formateurs auprès du personnel de laboratoire ;
  • Supervisions formatrices : accompagnement des laboratoires dans la mise en pratique des formations et diffusion des rapports de supervision aux autorités nationales ;
  • Mise en place du management de la qualité : proposition de plans de maintenance des équipements, mise en place de mécanismes de contrôle de la qualité et mise en réseau des laboratoires pour les contrôles qualité ;
  • Organisation d’une rencontre régionale finale pour la consolidation du réseautage national des laboratoires.

Réalisations

Une équipe a été recrutée pour mener les activités de ce projet lancé en octobre 2017. Quatre premières missions d’évaluation technique des laboratoires des districts sélectionnés ont été réalisées en Guinée, Guinée-Bissau, Liberia et Sierra Leone.

Partenaires

Financiers :

Opérationnels :

  • Ministères de la Santé des 5 pays impliqués
  • Centres de surveillance épidémiologique des 5 pays

Suivant

Précédent

Relancer

Pause