50 ans de lutte contre les maladies infectieuses 1967 - 2017

Appui aux laboratoires

2010… Un nouveau chantier pour la Fondation Mérieux

4 octobre 2010, Dushanbe (Tajikistan)

Chargement...

Au Tadjikistan, les services de santé publique se sont dégradés depuis 1990. À la fin de 2004, le montant annuel des dépenses de santé publique par habitant était inférieur à 2 dollars, soit 6,5 % du budget national ; en 2010, ce montant a diminué et atteint 6 %.

D’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le pays compte le plus petit nombre de professionnels de la santé par habitant.

L’incidence de la tuberculose au Tadjikistan, qui est de 231 / 100 000, est la plus élevée de la région européenne, telle que définie par l’OMS. Elle entraîne une grave perte économique, comme dans d’autres régions d’Asie centrale, selon l’OMS.

La tuberculose multirésistante entrave considérablement la lutte contre cette maladie. Le taux de mortalité est de 80 %, contre 5 % dans le cas des malades atteints de la tuberculose « classique » qui suivent un traitement.

La Fondation Mérieux en partenariat avec le Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, a de ce fait, choisi de construire un Laboratoire Rodolphe Mérieux en capitale à Douchambé.

Les travaux de construction débuteront fin 2010 pour une livraison fin 2011. Les équipes de recherche de la Fondation Mérieux (Laboratoire des Pathogènes Émergents) seront impliqués dans la formation et la mise à niveau du personnel sur place, en lien avec d’autres experts de la tuberculose.

Suivant

Précédent

Relancer

Pause