50 ans de lutte contre les maladies infectieuses 1967 - 2017

Accroître l’accès au diagnostic

Depuis 2005, la Fondation Mérieux travaille au renforcement des capacités de diagnostic des laboratoires de biologie clinique des pays en développement.

Chargement...

Première étape d’un parcours de soins efficace, le diagnostic constitue également un outil indispensable pour la surveillance et le contrôle des maladies. Il doit être pleinement intégré aux systèmes nationaux de santé. L’action de la Fondation Mérieux en faveur des laboratoires de biologie s’articule autour de quatre priorités :

Le diagnostic au cœur des enjeux sanitaires mondiaux

Nous menons de nombreux projets de renforcement des capacités de surveillance mondiale, une priorité du GHSA.

Nous menons de nombreux projets de renforcement des capacités de surveillance mondiale, une priorité du GHSA.

Rempart essentiel contre la propagation des épidémies, le diagnostic est un aspect majeur du Règlement sanitaire international de l’Organisation mondiale de la Santé visant à prévenir les risques graves pour la santé publique mondiale. Après l’épidémie d’Ebola survenue en Afrique de l’Ouest en 2014, le renforcement des capacités de surveillance mondiale est devenu une priorité du Global Health Security Agenda (GHSA).

Il fait l’objet d’importants financements et appels à projets, notamment de la part du CDC (US Centers for Disease Control and Prevention) et d’US AID (United States Agency for International Development). Plusieurs projets de la Fondation Mérieux ont obtenu un financement du GHSA, notamment au Mali et au Sénégal.

Projets de renforcement de laboratoire

  • CAMLAB : soutenir le réseau national des laboratoires de biologie médicale (Cambodge)
  • Charge virale VIH au Myanmar : mettre en place le suivi de la charge virale VIH pour vérifier l’efficacité des traitements antirétroviraux (Myanmar)
  • DJOMI : renforcer le réseau national des laboratoires (Mali)
  • I-Lab : soutenir la Direction nationale des laboratoires du Sénégal à mettre en service un outil automatisé de collecte et de remontée des données épidémiologiques en provenance des laboratoires (Sénégal)
  • Lab Kham : renforcer le système de laboratoires de district dans la Province de Khammouane (Laos)
  • LAB-NET : mettre en place une surveillance nationale des fièvres hémorragiques virales et renforcer les capacités de diagnostic des laboratoires (Guinée)
  • LABOGUI : renforcer 30 laboratoires régionaux et réhabiliter l’École nationale de santé (Guinée)
  • Laboratoire mobile : diagnostic mobile de la maladie à virus Ebola (Mali)
  • RESAMAD : apporter un appui à la mise en place d’un réseau de laboratoires (Madagascar)
  • RESAOLAB : renforcer la qualité des services de biologie médicale en Afrique de l’Ouest (sept pays)
  • SPHaïtiLAB : soutenir le Laboratoire National de Santé Publique et créer une politique nationale de laboratoires (Haïti)
  • WARDS : renforcer la surveillance et la riposte aux maladies (les 15 pays de la CEDEAO)

Suivant

Précédent

Relancer

Pause