50 ans de lutte contre les maladies infectieuses 1967 - 2017

RESAOLAB

Épidémie d’Ebola : la Fondation Mérieux renforce les systèmes de santé ouest-africains avec RESAOLAB

5 septembre 2014, Lyon (France)

Chargement...

La Fondation Mérieux a mis en oeuvre un dispositif pour lutter contre l’épidémie d’Ebola en renforçant les systèmes de santé ouest-africains grâce à son programme RESAOLAB (Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires d’Analyses Biologiques). Ce programme est soutenu en particulier par l’Agence Française de Développement ainsi que par la Banque Islamique de Développement, la Coopération Internationale Monégasque, la Fondation Mérieux et la Fondation Stavros Niarchos.

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola, les membres de RESAOLAB font un point régulier sur son évolution pour coordonner leurs actions et adopter des mesures de prévention concertées. Le président du Comité national de Crise sanitaire de Guinée, le Dr Aboubacar Sidiki Diakité, est également le Président du Comité national de RESAOLAB en Guinée. Selon le Dr Diakité, le manque d’infrastructures adaptées et de personnel de santé formé à la biosécurité et à la manipulation de pathogènes dangereux ont contribué à la gravité de l’épidémie.

Pour Benoît Miribel, directeur général de la Fondation Mérieux, « il est essentiel de réduire le temps d’identification de foyers potentiels d’infection afin de prendre les mesures de prévention nécessaires pour contenir l’épidémie et protéger les populations. L’action en réseau est un axe prioritaire de la Fondation Mérieux pour répondre à cette crise. Elle est rendue possible par des synergies avec nos partenaires, les ministères de la santé des pays ouest-africains, les experts scientifiques de l’Institut Pasteur et de l’Inserm, et les acteurs du développement comme l’Agence Française de Développement. »

Ainsi, la Fondation Mérieux a mis en place un dispositif avec ses partenaires du programme RESAOLAB pour renforcer les capacités de diagnostic des fièvres hémorragiques dans l’Afrique de l’Ouest selon trois axes :

Analyse d’échantillons suspects au laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm

La Fondation Mérieux a initié en juin une procédure pour offrir aux pays concernés un diagnostic dans les plus bref délais. Cette procédure permet d’acheminer des échantillons biologiques rapidement et en toute sécurité à son laboratoire P4 Jean Mérieux de Lyon. C’est dans ce laboratoire que le virus Ebola responsable de cette épidémie a été confirmé et caractérisé par l’Institut Pasteur de Lyon pour la première fois, fin mars 2014. La procédure a été établie en lien avec RESAOLAB, l’Institut Pasteur et l’Inserm, qui gère le P4 Jean-Mérieux.

Par l’intermédiaire de RESAOLAB, la Fondation Mérieux a proposé des kits de prélèvement sécurisé et leurs consignes d’utilisation à la direction des laboratoires de 9 pays ouest-africains : les 7 pays membres de RESAOLAB (Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali, Niger, Sénégal et Togo) ainsi que le Cameroun et la Guinée-Bissau. L’acheminement des échantillons est prépayé par la Fondation Mérieux et une logistique de transport sécurisé d’échantillons est coordonnée par Bioport.

Apport d’expertise en Afrique de l’Ouest

La Fondation Mérieux œuvre pour renforcer les capacités des pays africains à manipuler et analyser des pathogènes de classe 4, responsables des fièvres hémorragiques telles qu’Ebola.

A la demande du ministère de la Santé de Guinée, le Dr Jean-Louis Machuron, coordinateur du programme RESAOLAB, est arrivé cette semaine en Guinée pour une mission de formation et de conseil. Il est accompagné du Dr Christophe Peyrefitte, virologue, spécialiste des fièvres hémorragiques. Un biologiste de la Fondation Mérieux est également mis à disposition du ministère de la Santé guinéen.

Le Dr Joseph Fair, virologue américain, réalise depuis août une mission pour la Fondation Mérieux sur le renforcement des capacités de diagnostic d’Ebola en Sierra Leone. Le Dr Fair est à l’hôpital de Kenema depuis le début de l’épidémie et conseille le ministre de la Santé de Sierra Leone. Le Pr Dominique Peyramond, administrateur de la Fondation Mérieux et spécialiste des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital de la Croix-Rousse (Lyon), a également animé un atelier sur Ebola au Burkina Faso dans le cadre des Journées de biologie clinique tenues à Ouagadougou en juillet.

Formations en biosécurité et fièvres hémorragiques

Au début de l’épidémie, la Fondation Mérieux et ses partenaires dans RESAOLAB ont développé des formations en biosécurité adaptées à la crise. Environ 500 professionnels de laboratoire en Afrique de l’Ouest ont déjà été formés au Burkina Faso, Mali et Sénégal. Des formations de formateurs ont été dispensées au Togo et au Niger et commenceront en Guinée la semaine prochaine. Un nouveau module de formation RESAOLAB spécifique sur les fièvres hémorragiques est en cours de rédaction.

Contact presse

Koren Wolman-Tardy
Fondation Mérieux
Tél. : +33 6 13 94 51 14
E-mail : Envoyer un mail

Suivant

Précédent

Relancer

Pause