50 ans de lutte contre les maladies infectieuses 1967 - 2017

Événement

La Fondation Mérieux célèbre ses 50 ans de lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en développement

14 septembre 2017 - Centre des Pensières, Veyrier-du-Lac (Annecy)

Chargement...

Elle réaffirme la nécessité d'une mobilisation internationale de tous les acteurs publics et privés et d'une diplomatie internationale de la santé dans laquelle la France doit avoir toute sa place.

À l’occasion de son 50e anniversaire, la Fondation Mérieux organise une Rencontre internationale au Centre de Conférences des Pensières sur les rives du Lac d’Annecy. L’objectif de cette journée est de mettre en évidence de nouveaux modes de collaboration internationale pour lutter contre des risques épidémiques accrus.

La menace infectieuse reste présente, faisant près de 17 millions de victimes chaque année, principalement des enfants dans les pays en développement. Cette menace prend aujourd’hui de nouvelles formes avec l’explosion démographique, la multiplication des conflits, les migrations massives de populations, l’accélération des échanges mondiaux de toutes natures, le réchauffement climatique, un contexte dans lequel, l’homme porte une lourde part de responsabilité.

Les approches traditionnelles de lutte contre les maladies infectieuses et les modèles « top-down » montrent leurs limites. Ils doivent être repensés pour privilégier des modes d’action à partir du terrain, la participation et l’implication des acteurs locaux, les approches multidisciplinaires de santé globale dépassant la seule prise en charge médicale des patients pour intégrer tout ce qui affecte les patients dans leur environnement.

Dans cette lutte mondiale, la France a un rôle à jouer, de par son expertise en infectiologie, sa tradition pasteurienne et l’influence historique de la médecine française dans le monde. Elle doit pour cela se réaffirmer et s’inscrire dans le cadre plus large d’une diplomatie internationale de la santé qui reste encore à construire. La Fondation est prête à s’engager et à apporter son expertise de terrain en biologie.

C’est pourquoi, plus de 150 scientifiques, chercheurs, médecins, biologistes, acteurs humanitaires, représentants des organisations internationales, venus d’Afrique de l’Ouest, d’Asie, d’Amérique latine, de Madagascar, d’Haïti, du Moyen-Orient, se réunissent aujourd’hui pour partager leurs expériences lors de trois tables rondes consacrées à des enjeux majeurs :

  • les risques épidémiques dans les pays en développement, présidée par le Professeur Christian Bréchot, Directeur Général de l’Institut Pasteur,
  • les nouvelles dynamiques locales pour développer les capacités en matière de santé, présidée par le Professeur Ogobara Doumbo, Directeur du Centre de Recherche et de Formation sur le Paludisme à la Faculté de Médecine de l’Université de Bamako au Mali,
  • les nécessaires approches multifactorielles de santé globale, présidée par le Professeur Jean-William Pape, Fondateur des Centres GHESKIO en Haïti, Professeur de Médecine au Weill Medical College de l’Université de Cornell.

Voir le programme détaillé des tables rondes

Alain Mérieux, Président de la Fondation Mérieux, déclare :

« Nous, acteurs de santé de tous horizons, nous nous connaissons, nous nous respectons, nous savons et nous voulons travailler ensemble. Mais nous avons besoin d’un drapeau largement déployé à l’international. La France doit se réaffirmer au niveau mondial et pour cela, mieux coordonner les forces vives nationales. Il faut bien sûr des moyens supplémentaires, mais surtout une vision à long terme et une volonté qui soient communes à l’ensemble des acteurs publics et privés français. Cette coordination est essentielle pour collaborer efficacement avec d’autres partenaires internationaux et faire avancer la santé mondiale. Cet esprit de partenariat doit prévaloir entre les États, à l’image de ce qui existe aujourd’hui entre l’Afrique, la France et la Chine ».

Un modèle d’action unique dans la lutte contre les maladies infectieuses

Depuis 50 ans, la Fondation Mérieux est dédiée à la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en développement par le renforcement de leurs capacités de biologie clinique.

Parce que, sans diagnostic, la médecine est aveugle, la Fondation Mérieux fait du diagnostic de terrain le moteur de son action. Élément essentiel dans la chaîne de santé, le diagnostic est un outil précieux pour l’identification de l’agent pathogène responsable de la maladie et la prescription d’un traitement adapté. Il permet ainsi de lutter contre les résistances bactériennes. Plus globalement, il est indispensable à la surveillance et au contrôle des épidémies.

La Fondation concentre ses actions sur :

  • La création et l’équipement de laboratoires sentinelles d’excellence, les Laboratoires Rodolphe Mérieux ;
  • Autour de ces unités de référence, la réhabilitation de laboratoires d’analyses médicales en région pour donner accès aux populations à un diagnostic de qualité ;
  • La formation sur le terrain des nouvelles générations d’acteurs de santé de ces pays ;
  • Le déploiement de programmes internationaux de recherche appliquée, coordonnés par son réseau de recherche GABRIEL ;
  • La mise en réseau de l’ensemble des entités de diagnostic et de recherche au niveau mondial ;
  • Le développement de programmes de santé globale spécialement dédiés à la prise en charge des plus fragiles : la mère et l’enfant.

Reconnue d’utilité publique et présidée par Alain Mérieux, la Fondation Mérieux mène son action en symbiose avec la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux, fondation familiale indépendante créée en 2001 et abritée à l’Institut de France. La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux est l’actionnaire de référence de l’Institut Mérieux à hauteur d’un tiers et perçoit les seuls dividendes que verse l’Institut.

La Fondation Mérieux mobilise une centaine de collaborateurs en France et dans les pays en développement et consacre un budget annuel de près de 25 millions d’euros à ses actions sur le terrain. Près de la moitié de ces fonds sont d’origine familiale.

Elle dispose d’équipes de recherche intégrée dans ses laboratoires de Lyon et de Pékin au sein d’une unité mixte créée avec l’Académie Chinoise des Sciences Médicales : le Laboratoire Christophe Mérieux.

Une philosophie collaborative et de long terme

La Fondation Mérieux privilégie le partenariat et les collaborations internationales multi-compétences. Elle travaille ainsi avec de grandes fondations, des universités, des organisations humanitaires, des centres de recherche publics et privés du monde entier.

Opérationnelle sur le terrain, elle travaille avec et pour les acteurs locaux, en étroite collaboration avec les ministères et autorités de santé. Son objectif est de leur transférer la propriété des structures créées tout en restant à leurs côtés dans le long terme dans le cadre de réseaux structurés. C’est en particulier le cas des unités du Mali, du Laos, du Cambodge, d’Haïti, du Liban, de Madagascar, du Bangladesh et du Brésil, qui sont aujourd’hui gérées en toute autonomie.

Une action pérenne

Alors qu’elle fête 50 années d’engagement, la Fondation réaffirme ses priorités :

  • poursuivre la création de laboratoire de référence, les Laboratoires Rodolphe Mérieux, et avec eux élargir encore son réseau mondial,
  • avec ses partenaires, avoir une approche de santé globale pour venir en aide aux plus vulnérables.

Dans son intervention, Alain Mérieux rappelle :

« Le message pasteurien est, aujourd’hui plus que jamais, d’actualité. Il nous faut réunir toutes les compétences pour construire un bouclier contre les maladies infectieuses. Il faut pour cela une biologie alliant diagnostic et vaccination, intégrée dans une approche plus globale où l’hygiène et de nombreux autres facteurs ont toute leur importance. Sans frontières entre les pays et les religions, sans frontières entre l’homme et l’animal ».

Retour sur 50 ans d’actions

La Fondation Mérieux a été créée en 1967 par le Dr Charles Mérieux en mémoire de son père Marcel Mérieux, élève de Louis Pasteur et fondateur de l’Institut Mérieux.

Sa mission était de lutter contre la menace infectieuse dans les pays en développement en renforçant le dialogue Nord-Sud et en contribuant à structurer les politiques de prévention sur le terrain, notamment par la vaccination. De nombreuses avancées ont été rendues possibles : vaccinations de l’enfant en Afrique, création de l’AMP, de Bioforce, de nombreuses conférences internationales sur des enjeux de santé publique tels que le VIH. Elle a également créé des formations internationales de haut niveau en vaccinologie, en diagnostic et plus récemment en épidémiologie.

En 1999, elle a créé le Laboratoire P4 Jean Mérieux, outil de recherche de pointe dans la lutte contre les pathogènes émergents dangereux, premier laboratoire de ce type en Europe.

Plus tard dans les années 2000, sous l’impulsion du Docteur Christophe Mérieux, avec le soutien de la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux, la Fondation se réoriente sur le terrain, en créant le réseau des Laboratoires Rodolphe Mérieux. 8 laboratoires ont ainsi été créés au Mali, au Laos, au Cambodge, en Haïti, au Liban, à Madagascar, au Bangladesh, au Brésil.

Autour de ces unités de référence, elle a réhabilité plus de 30 unités d’analyses médicales hospitalières en région.

Elle forme les nouvelles générations de biologistes, techniciens de laboratoires, chercheurs : la formation BAMS, créée au Mali en 2007, puis mise en place en Haïti et bientôt à Madagascar et au Laos, en est un exemple.

Dans le domaine de la recherche, la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a créé il y a 11 ans, le Prix Christophe Mérieux. Ce Prix d’un montant de 500 000 euros récompense chaque année des chercheurs engagés sur le terrain dans la lutte contre les maladies infectieuses.

RESAOLAB, programme mené en Afrique de l’Ouest avec le soutien de l’AFD est particulièrement représentatif de l’action de la Fondation en terme de renforcement des capacités de diagnostic, de formation, de recherche appliquée. Ce programme a bénéficié à 7 pays et 1 000 laboratoires d’Afrique de l’Ouest. Leur mobilisation a en particulier permis une réponse rapide et adaptée lors de l’épidémie Ebola.

Dans le cadre de son approche de santé globale mères-enfants, la Fondation Mérieux et la Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux sont intervenues avec leurs partenaires en Haïti après le séisme, et aujourd’hui au Moyen-Orient pour venir en aide aux réfugiés.

Chiffres clés

  • 19 pays d’intervention
  • 29 centres de formation en biologie construits ou rénovés
  • Un réseau de 19 unités de recherche appliquée
  • Plus de 25 programmes collaboratifs de recherche
  • 13 laboratoires construits
  • 31 laboratoires hospitaliers rénovés
  • 12 conférences
  • 11 cours et programmes de formation
  • Plus de 100 collaborateurs dans 13 pays
  • Près de 25 millions d’euros de budget

Télécharger le dossier de presse

Télécharger les projets de la Fondation liés aux thématiques de la conférence

Contact

Fondation Mérieux
Koren Wolman-Tardy

Tél. : +33 6 13 94 51 14
E-mail : koren.wolman-tardy@fondation-merieux.org

Suivant

Précédent

Relancer

Pause