COVID-19: La Fondation Mérieux apporte son expertise diagnostic et recherche pour renforcer ses laboratoires partenaires face à l’épidémie COVID-19.
Découvrez en plus sur nos actions

Projet

Renforcement des capacités de biosûreté des pays du G5 Sahel : exercice de déploiement du laboratoire mobile au Burkina Faso

10 novembre 2019 - Burkina Faso

Chargement...

Dans le cadre du réseau de biosûreté des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), la Fondation Mérieux, en coopération avec l'Institut de microbiologie de la Bundeswehr (IMB), a mis en place début novembre un exercice de déploiement d’un laboratoire mobile au Burkina Faso.

Renforcement des capacités de biosûreté des pays du G5 Sahel

Deux équipes (l’une des pays du G5 Sahel et l’autre de Tunisie) ont été confrontées à une situation d’urgence biologique fictive, pour se préparer à une réaction immédiate et efficace face à l’apparition de nouvelles épidémies.

Cet exercice de mise en situation vise à renforcer les capacités de diagnostic des pays du G5 Sahel et de Tunisie en formant de futures équipes d’intervention rapide. Celles-ci sont préparées à l’utilisation des procédures opérationnelles et à la gestion de crise sur le terrain pour agir rapidement en cas de menaces.

Dans le cadre de sa mission de renforcement des capacités pour lutter contre les maladies infectieuses, la Fondation Mérieux soutient l’initiative du G5 Sahel en mettant à disposition deux laboratoires mobiles au Centre d’Infectiologie Charles Mérieux du Mali et proposant des formations techniques et pratiques sur ces laboratoires. Le premier laboratoire mobile avait été remis aux autorités maliennes en 2014. Depuis 2018 un deuxième laboratoire mobile bénéficie à tous les pays.

L’utilisation de ces laboratoires mobiles permet à des professionnels de santé de ces pays de pouvoir diagnostiquer rapidement des maladies hautement pathogènes aux conséquences potentiellement graves pour la santé et la sécurité des populations.

La crise de 2014 liée à la maladie à virus Ebola a montré que les pays du G5 Sahel sont menacés par une résurgence de foyers infectieux. Pour renforcer les structures sécuritaires dans les pays partenaires, et prévenir le développement de situations de crise, le réseau s’accorde à donner un cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité. La GIZ (Agence allemande de coopération internationale) soutient le réseau dans le cadre du Programme allemand de partenariat d’excellence en matière de sûreté biologique et sécurité sanitaire du ministère allemand des Affaires étrangères.

Suivant

Précédent

Relancer

Pause