RESAOLAB

Ateliers techniques RESAOLAB et WARDS sur le renforcement des systèmes de laboratoires : le Bénin accueille les principaux acteurs ouest-africains de la biologie médicale

6 juin 2017, Cotonou (Bénin)

Chargement...

Près de 60 participants, comprenant les principaux acteurs de la biologie médicale des 15 pays de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), se réunissent à Cotonou au Bénin du 6 au 8 juin 2017 dans le cadre des ateliers techniques conjoints RESAOLAB (Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires d’Analyses Biologiques) & WARDS (West African Regional Disease Surveillance) sur le renforcement des systèmes de laboratoires.

Ateliers techniques RESAOLAB & WARDS sur le renforcement des systèmes de laboratoires : le Bénin accueille les principaux acteurs ouest-africains de la biologie médicale

Cette rencontre a lieu sous la haute autorité de M. Alassane Seidou, Ministre de la Santé publique du Bénin, en présence notamment du Dr François-Xavier Babin et du Dr Jean-Louis Machuron, respectivement Directeur du Développement International et Responsable des réseaux de laboratoire au sein de la Fondation Mérieux. Dans le cadre de RESAOLAB, sera lancé le chantier de la Direction des Laboratoires et du Centre national de formation continue dont l’achèvement est prévu en septembre.

L’une des activités clés de RESAOLAB consiste à fournir aux ministères de la Santé des pays membres du réseau, des infrastructures optimales pour soutenir le développement d’un système de laboratoires efficace.

Une section du bâtiment sera affectée à l’évaluation externe de la qualité et à la formation continue des techniciens de laboratoires de biologie clinique, mettant à leur disposition une structure composée d’une salle de cours et de deux salles de travaux pratiques.

Cet événement sera également l’occasion de faire un point sur l’avancement des projets menés dans le cadre de RESAOLAB et de WARDS lors d’ateliers conjoints sur des enjeux importants tels que la formation, l’évaluation externe de la qualité ou encore la résistance aux antimicrobiens.

Membre de RESAOLAB depuis 2013, le Bénin a ainsi élaboré un plan national de la qualité, réhabilité des salles de travaux pratiques de l’École Polytechnique d’Abomey-Calavi (EPAC), mis en place une formation à la maintenance des équipements au sein de l’EPAC accueillant des techniciens de toute la sous-région et travaille actuellement à la rédaction d’un plan d’activités stratégiques des laboratoires pour la période 2017-2021.

Chiffres clés des actions menées au Bénin dans le cadre de RESAOLAB

  • 60 laboratoires supervisés ;
  • 10 laboratoires impliqués dans le projet pilote d’évaluation externe de la qualité avec OneWorld Accuracy depuis septembre 2016 ;
  • 2 boursiers pour le Diplôme d’Études Spécialisées de biologie médicale ;
  • 7 boursiers pour le Bachelor of Applied Medical Science (BAMS) depuis le début du programme ;
  • 2 techniciens formés à la maintenance des équipements ;
  • 27 sessions de formation sur 9 modules.

À propos de RESAOLAB

Le Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires d’Analyses Biologiques a été initié par la Fondation Mérieux en 2009 en collaboration avec les ministres de la santé du Burkina Faso, du Mali et du Sénégal. Quatre nouveaux pays ont rejoint le réseau en 2013 : le Bénin, la Guinée, le Niger et le Togo. Le programme est mis en œuvre grâce au soutien de l’Agence Française de Développement, la Banque Islamique de Développement, la Coopération Internationale de la Principauté de Monaco, la Fondation Stavros Niarchos et la Fondation Mérieux. L’Organisation Mondiale de la Santé et l’Organisation Ouest Africaine de la Santé accompagnent également cette initiative.

Un système de laboratoires de biologie fournissant des services de qualité est une condition indispensable pour améliorer l’état de santé des populations. RESAOLAB est le premier programme régional qui apporte une réponse à cette problématique de santé publique. Conçu avec les acteurs de santé ouest-africains, il prend en compte l’ensemble des facteurs qui affectent la gouvernance et la performance des laboratoires.

Son action vise 6 objectifs prioritaires :

  • améliorer les services de laboratoires par la mise en place d’un système qualité standardisé ;
  • renforcer la formation initiale et continue des personnels de laboratoire ;
  • mettre en place un système de gestion des informations dans les principaux laboratoires du réseau ;
  • renforcer les systèmes nationaux d’achats, de maintenance et de gestion de laboratoire, via une approche régionale ;
  • contribuer à l’augmentation du financement des systèmes de laboratoires ;
  • renforcer la gouvernance régionale et nationale des systèmes de laboratoires.

Avancées :

  • Plus de 700 laboratoires publics et privés mis en réseau et supervisés dans 7 pays ;
  • Plus de 800 techniciens de laboratoire formés dans plus de 100 sessions ;
  • 45 laboratoires équipés d’un système informatisé de gestion de laboratoire (SIGL) pour un appui à la surveillance épidémiologique ;
  • Un programme de perfectionnement comprenant 14 modules de formation ;
  • Plus de 25 centres de formation continue construits ou en cours de conception dans 7 pays ;
  • Plus de 200 laboratoires bénéficient d’un programme de contrôle de qualité externe.

En savoir plus sur RESAOLAB

À propos de WARDS

Grâce au Fonds Catalyseur de Croissance pour l’Afrique (ACGF), la Banque mondiale a offert une subvention de 10 millions de dollars pour la mise en œuvre d’un projet régional de surveillance épidémiologique, WARDS (West African Regional Disease Surveillance), auquel la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a apporté un complément de 1,5 million de dollars pour atteindre un budget total de 11,5 millions de dollars.

Ce projet dont l’objectif est de renforcer la surveillance régionale de la maladie et les systèmes de réponse des États membres de la CEDEAO, a effectivement démarré ses activités en mars 2014 avec le recrutement d’une équipe de coordination et la signature des contrats des six partenaires d’exécution (OMS, CCISD, UiO, UiG, CDC et Fondation Mérieux). WARDS a pour objectif de mettre en place, outiller et rendre fonctionnels 60 Centres épidémiologiques de surveillance (CSE) au niveau district dans les 15 pays.

La Fondation Mérieux coordonne la composante laboratoire du projet et apporte son expertise et son soutien technique pour renforcer les capacités du personnel de laboratoire dans l’ensemble des pays de la CEDEAO.

Contacts

RESAOLAB

Fondation Mérieux
Dr Jean-Louis Machuron

Tél : +33 6 11 45 03 59
E-mail : Envoyer un email

WARDS

Fondation Mérieux
Dr Josette Najjar

Tél : +33 6 60 38 73 20
E-mail : Envoyer un email

Bénin

Chef de projet RESAOLAB Bénin
Bibiane Biokou

E-mail : Envoyer un email

Presse

Fondation Mérieux
Koren Wolman-Tardy

Tél : +33 6 13 94 51 14
E-mail : Envoyer un email

Suivant

Précédent

Relancer

Pause