Centre de Santé communautaire au Liban

Construction et accompagnement d’un centre de santé communautaire destiné aux populations isolées dans la plaine de la Bekaa, région rurale parmi les moins dotées en infrastructures sanitaires.

Type

Mères-Enfants

Région

Moyen-Orient

Pays

Lebanon

Partenaires

7

État

En cours

Contexte

Selon l’UNHCR le Liban est devenu le pays au monde hébergeant la plus forte densité de réfugiés par habitant. Ce pays de 4 millions d’habitants accueillait en effet 178 réfugiés pour 1000 habitants, soit au total approximativement 1,3 à 1,8 million de personnes.

Répartis dans les différentes régions du pays, ils sont essentiellement installés à Akkar et dans la plaine de la Bekaa, le long de la frontière syrienne.  Cette région rurale s’étend sur 4000 kilomètres et est l’une des régions libanaises les moins dotée en termes d’infrastructures, notamment sanitaires.

Les réfugiés, en majorité des femmes et enfants, y vivent dans des conditions précaires, avec une difficulté d’accès à un logement traditionnel. Leur suivi médical reste par ailleurs insuffisant en termes de couverture géographique.

Objectifs

S’inscrivant dans le Cadre stratégique des Nations Unies pour le Liban 2017-2020, nous avons mis en place un projet de construction et mise en fonction d’un centre de santé communautaire dédié à la mère et à l’enfant à Douris dans le Gouvernorat de Baalbek-Hermel dans la Bekaa.

Ce projet vise à améliorer l’accès à la santé des populations isolées et réfugiées de la région. Ce centre permet de soigner les patients ou de les orienter vers les structures sanitaires secondaires et tertiaires.

Le rez-de-chaussée du centre de santé a été construit et inauguré en juin 2019. L’ONG libanaise Amel Association en assure la gestion. Le centre permet de réaliser le suivi médical des femmes grâce à son unité gynécologique et obstétrique, des enfants via une unité pédiatrique et est accessible à l’ensemble de la population de Douris.

Des sessions de sensibilisation sur les bonnes pratiques quotidiennes y sont par ailleurs organisées et permettent d’améliorer les pratiques de cette population en matière d’hygiène et de santé.

Une deuxième phase du projet a démarré afin de construire et équiper le premier étage du Centre, afin d’offrir des modules d’éducation à la santé et des soins complémentaires notamment en santé mentale, puériculture et maladies chroniques.

Lutte contre la COVID-19

Projet Labo2S Laboratoire au Service de la Santé au Niger

Le centre a joué un rôle central dans la lutte contre la COVID-19 dans la région, et a enregistré une forte activité. Près de 2 500 consultations ont eu lieu entre mars et décembre 2020, toute spécialité confondue, et le centre a initié plusieurs évènements (Journée Sanitaire Gratuite, prélèvements dans les camps de réfugiés, etc.) dédiés à la lutte contre la COVID-19.

Partenaires

Financiers

  • Direction de la Coopération Internationale du Gouvernement Princier de Monaco
  • Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux
  • Mécénat exceptionnel issus des dividendes bioMérieux 2020

Opérationnels

  • Amel Association
  • Ministère de la Santé Publique du Liban
  • Gouvernorat de Baalbek-Hermel
  • Municipalité de Douris

Suivant

Précédent

Relancer

Pause