Renforcement des capacités du Programme national TB géorgien

Ce projet vise au renforcement des capacités du Programme national TB géorgien pour le management clinique, la réalisation des antibiogrammes, et la surveillance des transmissions primaires des MDR-TB.

Type

Accès au diagnostic Recherche

Région

Europe

Pays

Géorgie

Partenaires

5

État

En cours

Contexte

La Géorgie fait face à un grand nombre de MDR-TB (Tuberculose Multi-Résistante aux antibiotiques ). Puisqu’ils ne répondent pas aux antibiotiques de premières lignes, ces cas de tuberculose représentent un fardeau conséquent pour la santé publique géorgienne.

Objectifs

L’objectif général de ce projet est le renforcement des capacités du programme national Tuberculose de Géorgie dans l’ensemble de ses activités.

Activités

Renforcement des capacités du Programme national TB géorgien

Des médecins et biologistes seront formés lors d’un stage de longue durée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, au sein du service des maladies infectieuses et du laboratoire de bactériologie. Le Laboratoire des Pathogènes Emergents est impliqué dans la surveillance des transmissions primaires de MDR-TB. L’objectif est d’accumuler des données prouvées sur les contextes de transmission des résistances.

Dans cette étude prospective, toutes les souches MDR-TB passant par le laboratoire national de référence de Tbilissi seront génotypées par MIRU-typage et séquençage complet des génomes. Nous en attendons de pouvoir identifier les contextes les plus à risque de transmission, puis agir en proposant des actions préventives.

Éléments clés et impacts du projet

  • Encourager la collaboration entre les programmes de lutte contre la TB et les programmes anti-VIH/sida, par exemple pour partager les tests de diagnostiques en laboratoire « lieu de soins », les ressources humaines, les systèmes d’échantillonnage de sang et d’autres ressources déjà en place
  • Opérer dans le cadre des programmes nationaux de lutte contre la TB pour assurer la viabilité des activités même après la fin du projet, afin qu’il ait un effet durable sur l’incidence de la TB
  • Sensibiliser le grand public à la tuberculose à l’aide de vidéos, de brochures et d’autres outils de communication
  • Renforcer les systèmes de santédans leur ensemble, afin d’offrir de meilleurs soins aux patients

Et ensuite ?

Le projet va durer trois ans, de 2019 à 2022, et contribuera à atteindre le troisième objectif de la Stratégie pour mettre fin à l’épidémie mondiale de la tuberculose d’ici 2035, à savoir garantir qu’aucune famille n’ait à assumer les coûts astronomiques engendrés par la tuberculose.

Partenaires

Financiers

  • Expertise France

Opérationnels

  • National Center for Tuberculosis and Lung Diseases, Tbilissi, Géorgie
  • Assistance Publique Hôpitaux de Paris (APHP)
  • APHP International

Suivant

Précédent

Relancer

Pause