LAB-NET

Via le projet LAB-NET, la Fondation Mérieux accompagne la Guinée dans le renforcement des capacités de ses laboratoires, une nécessité après l’épidémie de maladie à virus Ebola qui a touché le pays.

Type

Accès au diagnostic

Région

Afrique

Pays

Guinée

Partenaires

3

État

En cours

Contexte

L’épidémie de maladie à virus Ebola en 2014-2016 a révélé le besoin urgent en Guinée de renforcer :

  • La surveillance des maladies à potentiel épidémique ;
  • Et les capacités de réponse à ces épidémies pour mieux faire face à de futures menaces.

Objectif

L’objectif du projet LAB-NET est de :

  • Élaborer un plan d’action avec les autorités nationales, après un état des lieux des laboratoires et de leurs besoins ;
  • Renforcer les capacités des laboratoires afin de fournir un diagnostic de qualité et mettre en place un système de surveillance national des fièvres hémorragiques virales.

Activités

Le projet LAB-NET, débuté en avril 2015, a commencé par des missions d’évaluation par des équipes d’experts nationaux et internationaux pour les laboratoires d’analyses médicales classiques, en collaboration avec le ministère de la Santé. Cette évaluation sert à mettre en évidence les besoins de ce secteur sanitaire et d’établir une cartographie des laboratoires.

L’évaluation est effectuée à l’aide d’une grille qui permet une récolte objectivée des données. Les résultats préliminaires sont restitués de façon régulière aux acteurs clés de la santé en Guinée. Le suivi des laboratoires et des résultats obtenus est assuré par des biologistes/techniciens guinéens, avec l’aide d’assistants techniques internationaux.

Après l’état des lieux, la Fondation Mérieux apporte son appui et son expertise au ministère de la Santé et à la Direction Nationale de la Pharmacie et du Laboratoire afin de définir une politique nationale de biologie médicale et un plan d’action pour les autorités sanitaires nationales ainsi que les partenaires internationaux.

Les enjeux principaux sont l’élaboration d’un circuit officiel d’envoi des d’échantillons biologiques au centre de référence, le contrôle de la qualité et un plan de formation.

Des kits d’équipements de protection individuelle et des boites de prélèvements sécurisés sont mis à disposition des structures de santé sentinelles.

En concertation avec d’autres programmes tels que RESAOLAB, des formations de personnel des laboratoires sont dispensées. LAB-NET prévoit aussi le renforcement d’équipements et de matériel pour ces infrastructures.

Réalisations

+ 105

laboratoires évalués

Plus de 105 laboratoires ont été évalués, dont des laboratoires du Service de santé des armées, des laboratoires de compagnies minières et des laboratoires privés. Une analyse quantitative des données a été effectuée, ainsi que des recommandations d’actions. Des kits d’équipements de protection individuelle, des boîtes de prélèvement et du petit consommable du quotidien pour le laboratoire ont été achetés et distribués dans les laboratoires, en lien avec la Pharmacie centrale de Guinée.

En plus d’une session de formation des formateurs, plus de 322 personnes ont été formées à la biosécurité et au référencement d’échantillons et 55 personnes ont bénéficié de formations certifiantes IATA sur le transport des matières infectieuses. Une formation à l’évaluation externe de la qualité a également bénéficié à 20 personnes.

Enfin, une convention a été signée avec International Medical Corps pour travailler sur la cartographie des laboratoires et de leurs différents niveaux d’expertise. La cartographie a été migrée du logiciel ArcGis à la plateforme gratuite et open source DHIS2, en collaboration avec SAVICS et le Bureau des Stratégies et du Développement du ministère guinéen de la Santé.

Partenaires

Opérationnels :

Financier :

  • Ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Suivant

Précédent

Relancer

Pause