Laboratoire Rodolphe Mérieux de Beyrouth (Liban)

Le Laboratoire Rodolphe Mérieux de Beyrouth (Liban) est un observatoire national des agents pathogènes et des maladies infectieuses.

Chargement...

Ville

Beyrouth

Inauguration

13 mai 2011

Superficie

400 m²

Thèmes de recherche

Pneumonie

Le Laboratoire Rodolphe Mérieux de Beyrouth, membre du réseau de laboratoires GABRIEL, est un observatoire des agents pathogènes et des maladies infectieuses au Liban. Localisé au Pôle Technologie Santé de l’Université Saint-Joseph, dont il est la propriété, il répond à un besoin urgent en infectiologie au Liban et dans la région.

Il est dirigé par le Professeur Marianne Abi Fadel.

Diagnostic pour le bénéfice des populations les plus vulnérables

Mettre en place des infrastructures

En collaborant avec plusieurs hôpitaux libanais, le laboratoire héberge des activités de diagnostic (notamment : hépatites, VIH, tuberculose et IST), de recherche et de formation. Il a vocation à combattre les maladies infectieuses et lutter contre les épidémies, pour le bénéfice des populations les plus vulnérables.

Dans le laboratoire, se trouvent des zones de biosécurité de classe 1, 2 et 3, avec :

  • Une unité de microbiologie ;
  • Une unité de biologie moléculaire pour l’extraction d’acides nucléiques, l’amplification, l’analyse post-amplification et le stockage des échantillons biologiques ;
  • Une unité pour les mycobactéries et autres agents pathogènes transmissibles par l’air (P3).

Cette infrastructure unique et ces équipements de pointe en font un centre de référence au Liban, en l’absence d’un Laboratoire national opérationnel.

Des formations de biosécurité (P3) et de qualité sont proposées aux scientifiques du laboratoire, également formés au test de typage du Streptococcus pneumoniae. La Fondation Mérieux accompagne aussi le laboratoire à la mise en œuvre du LQSI (Laboratory Quality Stepwise Implementation), un outil gratuit développé par l’Organisation mondiale de la santé, pour aider à la mise en place de la norme ISO 15189.

Le laboratoire a été conçu selon les normes ISO 14 644-1, « Salles propres et environnements maîtrisés apparentés », partie Classification de la propreté de l’air, et ISO 14 644-4, « Salles propres et environnements maîtrisés apparentés », partie Conception et Construction.

Des projets de recherche d’un intérêt scientifique pour le Liban et la région

Un médecin microbiologiste affecté par la Fondation Mérieux soutient au laboratoire le développement des projets de recherche.

Les activités de recherche développées au Laboratoire Rodolphe Mérieux sont de deux types.

D’une part, des projets de recherche en lien avec les programmes du réseau GABRIEL, notamment le projet PEARL (Pneumonia’s Etiology Among Refugee and Lebanese Populations). Ce projet, lancé fin 2016, porte sur l’étude de l’étiologie des infections respiratoires chez les réfugiés syriens au Liban afin d’améliorer la prise en charge des malades.

D’autre part, des projets d’un intérêt scientifique pour le Liban et la région, dont :

  • L’observatoire des agents pathogènes et de la résistance des bactéries aux antibiotiques au Liban ;
  • L’étude du support génétique de la résistance chez les bactéries les plus fréquentes au Liban ;
  • L’étude de l’activité des nouvelles molécules antibactériennes, participation à des essais internationaux ;
  • La mise au point de nouvelles techniques moléculaires pour le diagnostic et la recherche des agents pathogènes et des contaminants des médicaments, produits de santé, cosmétiques et denrées alimentaires. Exemple : puce à ADN avec commercialisation ;
  • Le développer d’une recherche fondamentale et appliquée dans le domaine des vaccins ;
  • L’immunologie et l’immunothérapie : préparation d’anticorps et de protéines recombinantes à but thérapeutique et diagnostique.

Suivant

Précédent

Relancer

Pause